Ces croyances inconscientes et emprisonnantes

Je ne Crois en rien mais j'ai Foi en tout...

Comme je le dis souvent, je ne crois que ce que je vois!

Pour la plupart d'entre nous c'est exactement ce qu'il se passe, car nous avons

et l'on nous a apprit à nous construire et à vivre en fonction de ce que l'on nous

à montré, dit ou inculqué, de ce que l'on nous a transmis de manière directe ou

indirecte, de manière consciente ou inconsciente.

Ces transmissions qui se sont ancrées en nous, nous ont fait grandir et évoluer

en fonction et à travers elles.

Comme je l'ai écrit récemment, ces transmissions sont ou ont été comme des tuteurs

pour nous et sont avec le temps devenues nos croyances.

Quel que soit le milieu dans lequel nous avons grandi, quel que soit l'éducation que nous 

avons reçu, chacun de nous à suivi et ancré en lui plus ou moins profondément tous ces

schémas qui nous étaient montrés quotidiennement.

Si bien qu'avec les années nous nous sommes totalement identifiés à eux et avons construit

notre personnalité en fonction de ce qui nous avait été montré, jusqu'à perdre en grande

partie la communication avec l'être que nous sommes véritablement.

Ces croyances sont aujourd'hui pour nous comme des barrières inconscientes que nous nous 

sommes posés et qui sans que nous ne nous en rendions compte, nous font avoir une vision

restreinte de la vie, nous empêchant ainsi d'exprimer notre véritable potentiel et nous

limitant toujours plus en nous enfermant dans une conscience limitée sur nous même et sur

le tout en général.

Ces croyances ont été des exemples sur lesquels le tout petit enfant que nous étions s'est

modelé, elles étaient à nos yeux la seule et l'unique vérité.

Elles sont en grandes parties composées de conditionnement ancestraux se répétant de 

génération en génération et cela sur des siècles nous laissant penser que d'être autrement

que ce que l'on nous montrait ou l'on nous apprenait n'était pas "normal" et sain.

Pour petit à petit nous enfermer dans une conformité d'être, austère, triste et étouffante,

nous rendant de plus en plus malheureux et déconnecté de notre véritable nature.

Parce qu'est ce qu'est la normalité finalement!?

Sur quoi se "Base" t'on pour certifier à une personne ou un enfant que sont comportement

n'est pas "Normal"!?

N'as t'on pas chacun notre vision de la normalité?

Ce qui va choquer notre voisin ne va pas forcément nous nous sensibiliser,chacun aura

à cette instant sa vision qui se sera appuyée sur ses croyances ancrées en lui, selon ce

qui lui aura été apprit, ce qu'il aura entendu, vu, vécu, ressentit.

Car ces croyances sont aussi des conditionnements que nous avons gardé de notre enfance

à travers notre éducation.

En effet, selon l'éducation que nous avons reçu, nous allons ancrés en nous ces schémas

comme des sortes de rituels rassurants sur lesquels, adulte, nous continuerons de nous référer.

Il y a aussi dans ces modes éducatifs, des fonctionnements que l'on a vécu et par rapport

auxquels nous nous sommes "Formés".

Un enfant qui aura vécu l'indifférence, aura tendance à ne pas trouver sa place et à vivre

cette "limite" d’effacement dont il ne sera pas conscient car étant devenu une croyance

ancrée profondément.

Cette croyance que son inconscient lui renverra quotidiennement l'empêchera d'aborder

la vie comme il le devrait le laissant prisonnier de ses propres conditionnements.

Un autre enfant ayant vécu la même chose aura lui à l'inverse ancré en lui qu'il est 

invisible et que pour exister il ne pourra le faire qu'au travers et au dépend des autres.

-Un enfant qui aura connu la violence aura eu tendance à ancré en lui la peur des hommes

en général et inconsciemment vivra sous cloche dans l'insécurité et ou l’agressivité défensive

,mettant tout le monde dans le même panier et formera une limite avec l'extérieur.

-Un enfant qui aura connu l'humiliation vivra dans le perfectionnisme ou le contrôle constant

afin de se rassurer de garder une place honorable dans le cœur de ceux qu'il aime et une image

impeccable dans leur regard.

-Un Ado qui entrera dans un groupe, pour se faire accepter, adoptera la croyance de ce groupe

Etc etc etc...

Des croyances il y en a énormément,nous nous en construisons sans cesse car nous avons besoin

de cet appui qui nous rassure en nous laissant "Penser" que sans elles nous ne pouvons avancer.

Elles nous laissent "croire" que sans elle nous n'avons plus de but ou de "raison" valable de continuer,

Toutes ces croyances véhiculées, que ce soit par notre voisin,notre parent, la religion, le milieu

dit "spirituel",notre employeur, etc...,bref toutes ces croyances ne sont que de faux concepts que 

chacun à enregistré pour baliser, un temps, son chemin.

Elles sont des programmations obsolètes s'étant installées en notre "For Intérieur" suite pour

beaucoup à des blessures et ou des traumatismes, avec lesquels aujourd'hui un décalage ce crée,

intérieurement et extérieurement, car elles sont nos plus grandes et nos plus solides limite

à nous m'Aime, aux autres,à la vie.

Elles sont devenus les murs bétonnés que nous nous sommes construit, en fonction d'elles,

des murs qui aujourd'hui nous gardent prisonniers de l'obscurité que l'on s'est créé de Peur

d'Oser être ce que nous sommes profondément et surtout d'Oser s'écouter et d'Oser le montrer.

Car ça aussi c'est une croyance énorme que de nous avoir apprit à ne pas exprimer ce que l'on

ressentait sous prétexte que c'était mal venu et mal vu...

Pour qui , pour quoi , au nom de qui, de quoi ne pas avoir le droit d'être et de vivre qui l'on est!?.

Voilà à quoi nous ont amenées ces croyances qui nous ont été transmises, elle nous ont amenées à

nous limiter dans un cadre bien précis, un cadre rassurant certes mais qui avec le temps nous

empêche un épanouissement fluide et aisé de ce que nous sommes.

Qu'est ce qu'est une croyance finalement!?

vu qu'elle n'est pas un fait avéré, une croyance reste une supposition.

Une croyance n'est qu'une construction de notre mental.

Lorsque vous vous entendez dire,"je suppose, je pense, je crois...", vous êtes

dans une croyance.

Lorsque vous vous apercevez que vous "penser": "je suis nul, je ne vaut rien,

j'ai peur de mourir, je ne mérite pas le bonheur, je n'y arriverais jamais etc...,

vous êtes dans une croyance liée directement à une blessure profonde.

Beaucoup de personnes se mettent à croire en des choses qui ne sont pourtant pas en accord

avec ce qu'elles sont profondément, car croire c'est rassurant.

Pourtant une croyance est une fermeture, elle nous limite dans notre vision de la vie, fait s'amplifier 

nos pensées de frustration, car elle nous bloque le chemin nous empêchant d'expérimenter

ce que nous désirons profondément.

Comme je l'ai déjà écrit, elles sont la "base,la racine" de notre état vibratoire, ce qui signifie 

que dés lors ou nous ancrons une croyance en nous, nous limitons celui-ci, l'empêchons

de "s'ex-panser" ce qui par répercussion nous empêche d'acquérir plus de légèreté, car elles

sont aussi "la racine" et donc le moteur de nos pensées.

Nous pensons en fonction de ce que nous croyons et cela tant que celles ci ne sont pas effacées.

Il est donc bon et nécessaire de petit à petit prendre conscience de ces croyances que l'on 

a ancré en nous, puis lorsque cela est fait, accepter de les effacer afin de nous libérer de ces

conditionnements étouffants.

Je ne crois pas en mes enfants mais j'ai Foi en eux.

Je ne crois pas en mes rêves mais j'ai Foi en mes En-vie.

Je ne crois pas en mes buts mais j'ai Foi en mes objectifs.

Je ne crois pas en Dieu mais j'ai Foi en l'Univers.

Je ne crois pas en moi mais j'ai Foi en ce que je suis.

Ne pas Croire mais avoir Foi, nous ouvre en Grand les Portes

de l'infini et de l’immensité de la Vie sans plus jamais nous limiter,

nous sortant du jugement et nous apportant la libération de toutes

Divisions.

Alors dés à Présent, Je ne crois en rien mais J'ai Foi en tout...

Dans l'Amour, la Paix, la Joie et l'Harmonie.

Virginie

Croire1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires (2)

Stéphanie
  • 1. Stéphanie | 16/11/2014
Bonjour Véronique,

J étais comme vous jusqu'à maintenant!
J'ai découvert une méthode de soin qui s appelle la guérisiologie, en quelques mois je me suis libérée d'un sacré paquet de choses, des poids et des schémas que je pensais impossible à lâcher!
Je commence à revivre! Comme quoi tout est possible...

Cette méthode a été mise au point par quelqu'un d extraordinaire qui habite dans le gers, elle a un site internet et une page Facebook : Milène guérisiologue
Sinon quelques personnes sont devenues guérisiologues à Toulouse.

Si vous habitez pas trop loin, il est possible de faire des soins qui vous aideront à identifier vos blocages et à les lâcher, en douceur et très simplement.
Vous pouvez aussi vous former à la méthode à Fleurance...ce que je fais et qui m apporte énormément de lumière et me permet de me faire des soins toute seule!

Sinon, il est aussi possible de faire des soins à distance, par téléphone!
Ça marche exactement de la même façon et est très efficace...
Bref, je recommande ça à toute personne qui souhaite avancer!

Un autre ptit conseil : avoir en tête que toute sa vie est régie par ses propres croyances...penser qu'il est possible d avancer et la porte s ouvrira ;-)

Stéphanie
(Facebook: Stef la Stroumpfette)
MALINOWSKI VERONIQUE
  • 2. MALINOWSKI VERONIQUE | 16/11/2014
Bonjour Virginie, Merci de tous vos écrits qui font partie de mon quotidien.
J'entends tous vos mots, mais mes croyances et mes résistances m'accablent !!! je n'arrive pas à lâcher prise [/u]de tout ce qui m'entoure, des douleurs passées, profondes et indélébiles, je n'arrive pas à me faire au fait que mes enfants me tournent le dos malgré la violence que j'ai subie, moi qui ai toujours été à leurs côtés; Aujourd'hui, je ne suis qu'une maman qui attend ses enfants et leur reconnaissance des moments subis. Vous m'aviez conseillé le petit bonhomme allumettes, j'en ai fait encore et encore..... je dois avoir un côté mazo qui fait que j'aime la douleur et la souffrance dans laquelle je rumine et je vis !
Je veux mais ne peux pas, n'arrive pas à passer le cap pour être enfin moi, enfin libre....
Je vous remercie de votre lecture. Je sais bien que je suis la SEULE à pouvoir changer les choses, je le sais vraiment... mais je n'arrive à rien pour être enfin MOI....
Belle continuation à vous et merci encore
véronique

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×