L'éducation par l'Amour ou Nourrir ses enfants d'Amour

Il y a quelques jours j'ai eu le droit à un superbe "enseignement" venu d'en haut.

Je préparais le repas de mes enfants pour la coupure de midi et sans m'en rendre

compte immédiatement, le naturel revenant au galop, je commençais à accélérer

le "mouvement" et petit à petit à me déconnecter de ce que je faisais et bâcler le

tout.

C'est à cet instant précis que m'est arrivé le message, qui me disait :

Comment veux tu qu'ils "grandissent" harmonieusement si tu ne commence pas par

l'essentiel, qui est de les "nourrir" avec Amour.

Sur le moment, je n'ai pas saisi l'intensité de ce que je venais de recevoir, puis quelques

secondes après tout s'est éclaircie lorsque le message à continué.

M'expliquant que si je souhaitais voir évoluer mes enfants harmonieusement, il était important

que j'apprenne à "in-corp-orer" de l'Amour dans tout ce que je faisais avec et pour eux.

Que lorsque je commençais à me "dé-concentrer", cette énergie ne pouvait être véhiculée

puisque qu'elle n'avait pas de chemin à suivre  pour se diffuser.

La connexion avec moi "m'aime" étant "coupé" par le stress, son chemin était coupé également,

L'énergie ne pouvait donc pas aller jusqu'à destination.

L'explication a continuer me montrant que l'énergie pure d'Amour est une énergie très fine

délicate,très sensible et en totale résonance avec les enfants qui en sont emplie naturellement.

C'est de cette énergie dont ils se nourrissent pour "grandir" et s’élever harmonieusement.

Celle ci étant particulièrement fine et sensible,elle est d'autant plus fragile et a besoin pour

se diffuser avec aisance,de notre plus grande "attention" quand aux énergies plus lourdes

comme le stress ou les émotions négatives que l'on laisse circuler en nous, qui viennent

telle une tempête balayer avec violence cette énergie si fine et si douce.

Les enfants étant composés principalement de cette énergie et la véhiculant naturellement,

ils sont automatiquement très "sensibles" aux moindres perturbations vibratoires que nous

adultes , pouvons leur transmettre par nos paroles, nos faits et nos gestes.

Donc lorsque nous sommes "déconnectés",notre champs vibratoire se perturbe et s'alourdit,

entraînant dans son flot des énergies plus lourdes, et si à cet instant nous communiquons avec 

notre enfant, c'est ce flot qui passe,allant instantanément perturber celui de notre enfants en

leur créant des nœuds et blocages dans leur propre champs .

Après cette prise de conscience, j'ai continué leur repas avec une toute autre vision qui me 

montrait que cette énergie d'Amour passait à travers tout pour se véhiculer dés lors ou 

"l'attention" et "l'intention" était "posées".

Que quel que soit "l'échange" fait entre nous,même le plus petit, nous lui transmettions

nos énergies du moment.

Que c'est pour cela que lorsque nous adressions à eux avec une énergie plus lourde, ils fermaient

automatiquement la porte et "n'entendaient" pas les demandes formulées puisque,l'énergie

véhiculées à cet instant était trop perturbatrice pour eux et ne faisait pas "écho" en leur Cœur.

Tout cela m'est soudain apparue comme une "évidence",m'amenant moi même à voir le chemin

qu'empruntait cette énergie d'Amour, les effets extraordinaires et "l'im-pact" qu'elle avait sur chacun.

Que dans le geste de tendresse,la parole de douceur,l'écoute, le regard, les actes, elle s'envolait 

jusqu'à eux et les ouvrait,les imprégnait et les emplissait toujours plus,leur donnant encore

et toujours "l'essence" d'eux "m'aime" qui les fait "s'élever" en toute légèreté.

Tout cela m'a ensuite permis de comprendre pourquoi j'avais toujours adoré faire la cuisine et surtout

pourquoi cela avait toujours eu autant d'importance pour moi.

Car ce n'était pas tant manger qui me plaisait,c'était surtout à travers cela, diffuser cette Amour que je 

portais pour chacun et leur apporter un instant de chaleur et un remerciement d'être là.

C'était aussi parce que dans la cuisine il y avait cette notion de partage, de don de Soi et de douceur.

Voilà pourquoi lorsque je leur faisais des gâteaux, ce n'était pas tant la sucrerie qu'il appréciaient et

qui résonnait en eux, mais bien l'attention et l'intention d'Amour que j'y avais "dé-posé".

Depuis ce message et cette prise de conscience, ma vision concernant leur besoins à totalement

évolué et à permis d'ouvrir mutuellement des portes laissant circuler une communication beaucoup plus

fluide, douce et légère dans l'écoute et le respect de chacun.



Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×